SNAKE FUNGAL DISEASEMALADIE FONGIQUE DU SERPENT

Fact SheetsFICHES D’INFORMATION

ENGLISH     FRANÇAIS

BACKGROUNDCONTEXTE

Snake Fungal Disease (SFD) is caused by the fungus Ophidiomyces ophiodiicolaan. This emerging disease is affecting wild snake species in eastern North America, including the northern water snake (Nerodia sipedon), eastern racer (Coluber constrictor), rat snake (Pantherophis obsoletus species complex), timber rattlesnake (Crotalus horridus), massasauga (Sistrurus catenatus), pygmy rattlesnake (Sistrurus miliarius), and milk snake (Lampropeltis triangulum). First noted in 2006, the disease varies in severity but has been associated with significant morbidity and mortality in some cases. In 2015, the Canadian Wildlife Health Cooperative (CWHC) confirmed SFD in Canada for the first time in an eastern foxsnake (Pantherophis vulpinus) in southwestern Ontario. As of July 6 2016 the CWHC has confirmed the disease in three eastern foxsnakes from Ontario. We do not know how widespread the fungus is in Ontario or if it occurs in other provinces. This is cause for concern in Ontario, where ten of our seventeen snake species, including the eastern foxsnake, are already provincially listed as species at risk.

Clinical signs of SFD can be severe and can include skin ulcers, invasion of deep muscle tissue and bone and, in rare cases, has been noted to invade the lungs and liver. However, the most consistent signs of the disease are scabs or crusty scales, subcutaneous nodules,  abnormal molting, white opaque cloudiness of the eyes that is not associated with molting, or localized thickening or crusting of the skin. In many cases affected snakes exhibit relatively mild signs similar to ‘hibernation sores’.

La maladie fongique du serpent est causée par le fungus Ophidiomyces ophiodiicolaan. Cette maladie émergente affecte certaines espèces de serpents sauvages à l’Est de l’Amérique du Nord, telles que couleuvre d’eau (Nerodia sipedon), couleuvre agile (Coluber constrictor), serpent ratier américain (complexe d’espèces Pantherophis obsoletus), crotale des bois (Crotalus horridus), massasauga (Sistrurus catenatus), serpent à sonnettes pygmée (Sistrurus miliarius) et couleuvre faux-corail (Lampropeltis triangulum). La maladie a été observée pour la première fois en 2006. Bien que sa sévérité soit variable, elle a été associée à une morbidité et mortalité significatives dans certains cas. En 2015, Le Réseau canadien de la santé de la faune (RCSF) a confirmé pour la première fois la présence de cette maladie au Canada chez une couleuvre fauve de l’Est (Pantherophis vulpinus) au sud-ouest de l’Ontario. Le 6 juillet 2016, le RCSF avait confirmé la maladie chez trois couleuvres fauves de l’Est en Ontario. On ignore l’ampleur de la propagation du fungus en Ontario. On ne sait pas s’il est présent ou non dans d’autres provinces. Cette maladie est préoccupante en Ontario puisque 10 des 17 espèces de serpents, y compris la couleuvre fauve de l’Est, sont déjà inscrites dans la liste provinciale des espèces à risque.

Les signes cliniques de la maladie fongique du serpent peuvent être sévères. On peut observer, entre autres, des ulcères cutanés ainsi qu’une invasion des tissus musculaires profonds et des os. On a aussi noté, dans de rares cas, une invasion des poumons et du foie. Les signes les plus courants de la maladie sont toutefois des éruptions squameuses ou croûteuses, des nodules sous-cutanés, une mue anormale, une opacité blanchâtre des yeux non associée à la mue, un épaississement localisé de la peau ou des croûtes cutanées. Dans de nombreux cas, les serpents affectés présentent des signes relativement modérés similaires aux « lésions d’hibernation ».

SUGGESTED READINGLECTURES SUGGÉRÉES

National Wildlife Health Centre's Snake Fungal Disease Information
https://www.nwhc.usgs.gov/disease_information/other_diseases/snake_fungal_disease.jsp

Northeast Partners in Amphibian and Reptile Conservation
http://www.northeastparc.org/products/pdfs/NEPARC_SnakeFungalDiseaseFAQ.pdf